CULTURE

itinerari
Nombreux sont les lieux d’intérêt historique et paysager qui se développent autour de Malga Rossa, dans la zone qui se trouve au pied de la montagne sous l’œil attentif du Monte Grappa.
Bassano del Grappa : le Pont des Alpins, le Musée de la Grappa (eau-de-vie), de nombreuses églises d’intérêt historique, artistique et autre.
LINK: www.bassano.eu
Marostica : Château Supérieur et Inférieur et la Place mythique des Echecs
LINK: www.comune.marostica.vi.it
Nove : patrie de la faïence
Romano d’Ezzelino : Musée de l’Automobile « Luigi Bonfanti »
LINK: www.museobonfanti.veneto.it
Possagno : Temple et Gypsothèque de Canova
LINK: www.museocanova.it
Asolo : la ville d’Eleonora Duse et des Amoureux avec sa Roche très connue
LINK: www.asolo.it
Cittadella et Castelfranco : villes emmurées
LINK: www.turismo.comune.cittadella.pd.it
LINK : www.castelfrancoveneto.it

SPORT SUR LA MONTAGNE DE MONTE GRAPPA

sport
Grâce à son heureuse position géographique, l’Hôtel « Malga Rossa » est un point de référence pour ceux qui désirent pratiquer une activité sportive pendant leurs vacances. En effet, il se trouve à quelques minutes en voiture des pistes de lancement de vol libre de la montagne Monte Grappa, qui, grâce à ses courants ascensionnels, uniques en Europe qui permettent de couvrir de longues distances avec un seul vol, se trouve parmi les destinations les plus convoitées des passionnés de parapente et de deltaplane.

En raison de ses caractéristiques climatiques particulières, le parapente peut être pratiqué environ 300 jours par an et sa configuration orographique particulière qui voit une vaste vallée sous le sommet, permet un vol plus simple et plus sûr. Sur le Monte Grappa se trouve un réseau routier capillaire qui permet d’atteindre en peu de temps des altitudes élevées de lancement, où sont présents les points de départ parmi les plus élevés d’Europe.

Le sport pratiqué sur la montagne de Monte Grappa ne se limite pas seulement au parapente ; on trouve également des excursions en raquettes en hiver, de l’escalade sportive, de la marche nordique, du saut à l’élastique et bien d’autres encore.
Pour les passionnés de VTT, le Monte Grappa offre de nombreux trajets riches de charme et de beauté. De nombreux sentiers de montagne permettent de respirer le parfum de la nature et de se détendre en faisant du bien à son corps.

Sanctuaire de la Sainte Vierge de l’Eau – Mussolente (VI)

Le Sanctuaire se trouve à 6 km de Bassano del Grappa sur la route qui mène à Asolo – Montebelluna et il a pour origine la dévotion. Une statue en bois de la Sainte Vierge, sauvée de la furie des eaux, a été placée depuis 1639 dans l’église qui était en ce temps-là paroissiale, et qui est devenue par la suite un sanctuaire marial.

La tradition populaire place la statue en bois à l’intérieur d’un couvent bénédictin situé sur le versant méridional du massif du Grappa, à l’embouchure de la Valle Santa Felicità et consacré au rendez-vous avec la martyre de Padoue Felicità.

On raconte que le 15 juillet 1636, une inondation d’une violence extraordinaire s’est abattue sur la zone, en assaillant de fait le couvent et l’église annexe et en emportant en aval une grande quantité de roches détritiques.
Un certain Sebastiano Favero de Mussolente, alors qu’il assistait à la furie de l’inondation depuis la digue du torrent Volon, repéra la statue en bois parmi les eaux. Une fois qu’elle fut récupérée et qu’il l’eût ramenée chez lui, la statue fut rapidement identifiée par la population de Mussolente comme étant la statue de la Sainte Vierge de l’église du Monastère de Santa Felicità, désormais détruit par la catastrophe naturelle.

Après trois ans au cours desquels la statue fut gardée par les Favero, elle fut donnée à l’église paroissiale et par la suite, en 1636, elle fut transportée lors d’une procession dans l’église qui se trouve sur la colline où elle fut posée sur un autel qui lui a été dédié.
Ainsi, selon la pitié populaire, elle prit le nom de « Sainte Vierge de l’Eau », et ce, aussi bien en souvenir de son extraordinaire découverte dans les eaux du Volon, que pour souligner la protection particulière demandée à la Vierge afin que l’eau ne vienne plus jamais à manquer.

Depuis l’époque du placement de la statue sur la colline jusqu’à aujourd’hui, la population de Mussolente s’est toujours adressée à la Sainte Vierge pour obtenir du réconfort, de l’aide et de la protection dans toutes les circonstances, spécialement dans les moments de grave danger ou de menace.

Voilà donc les deux vœux qui sont faits à la Vierge : en 1917, pour conjurer l’exode de Mussolente suite à la défaite de Caporetto, et en 1944 pour fuir la menace de représailles fascistes. Depuis des décennies, la fête de la Sainte Vierge de l’Eau est célébrée le premier dimanche du mois d’août.

Dans le passé, un édifice élégant en position panoramique représentait déjà l’église paroissiale de Mussolente ; édifice construit entre 1770 et 1800 sur une fondation médiévale précédente. Le projet est attribué à l’abbé de Bassano Daniele Bernardi (1729-1806). La façade est l’œuvre de la fin du siècle dernier ; l’intérieur, élancé et spacieux, a son plafond qui est décoré avec des fresques du peintre de Feltre Sebastiano De Boni (1736-1835).
Suite à l’expansion industrielle, la construction d’une autre église au sud de la zone de la colline fut promue dans les années 1950. La vieille église paroissiale devint ainsi un Sanctuaire en 1964 par décret épiscopal et depuis cette même année, sa garde fut confiée aux Pères Dehoniani.